Sélectionner une page

Parcours de formation “Du présentiel à l’enseignement hybride au CEM”

Bienvenue à ce parcours sur la transformation d’un cours qui a habituellement lieu en présence, vers un cours en formation hybride.

Lorsque vous aurez terminé de parcourir les onze pastilles, vous serez outillé pour commencer l’enseignement intégrant des séances de formation en ligne. Toute une équipe du Cégep a mis en place ce parcours afin qu’il corresponde aux besoins spécifiques des professeurs d’Édouard-Montpetit et de l’École nationale d’aérotechnique. Vous y trouverez des informations sur différents aspects, des conseils, des ressources et des exemples. 

 Bon apprentissage ! 

M’approprier la formation à distance et hybride
Analyser mon cours et le contexte d’apprentissage
Déterminer l’alignement pédagogique et mes stratégies d’évaluation
Accompagner mes étudiants
Restructurer mon cours : du présentiel à la formation à distance et hybride
Identifier mes stratégies d’enseignement et mes activités d’apprentissage
Sélectionner mes outils technopédagogiques
Construire mon matériel pédagogique
Établir un mode de correction pour mes évaluations
Vos commentaires
Valider les derniers détails de mon cours
Donner de la rétroaction à mes étudiants
M’approprier la formation à distance et hybride
Analyser mon cours et le contexte d’apprentissage
Identifier mes stratégies d’enseignement et mes activités d’apprentissage
Déterminer l’alignement pédagogique et mes stratégies d’évaluation
Restructurer mon cours : du présentiel à la formation à distance et hybride
Accompagner mes étudiants
Construire mon matériel pédagogique
Sélectionner mes outils technopédagogiques
Établir un mode de correction pour mes évaluations
Donner de la rétroaction à mes étudiants
Vos commentaires
Valider les derniers détails de mon cours
M’approprier la formation à distance et hybride
Analyser mon cours et le contexte d’apprentissage
Déterminer l’alignement pédagogique et mes stratégies d’évaluation
Identifier mes stratégies d’enseignement et mes activités d’apprentissage
Restructurer mon cours : du présentiel à la formation à distance et hybride
Accompagner mes étudiants
Sélectionner mes outils technopédagogiques
Construire mon matériel pédagogique
Établir un mode de correction pour mes évaluations
Donner de la rétroaction à mes étudiants
Valider les derniers détails de mon cours
Vos commentaires

Participez à une formation

Si vous avez besoin d’aide, contactez un conseiller

Comité de production

Asselin Renée | Bergeron-Groulx Cloé | Brunet Geneviève | Chaput Nancy | Charbonneau Louis | Corriveau-Mercier Cédric | Dessureault Julie | Jacob Julie | Marchand-Gagnon Eve | Michaud Steve 

Merci aux professeurs qui ont participé au groupe de validation.

Légende

réflexion, analyse
sélection, restructuration
décision, création
correction, rétroaction

Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International (CC BY-NC 4.0)

M’approprier la formation à distance et hybride

La première étape de ce parcours est de comprendre ce que l’on entend par formation hybride au cégep Édouard-Montpetit. Les réflexions qui en découleront vous permettront ensuite de réfléchir à la modélisation de l’ensemble de votre cours, tel que : des activités d’évaluation et d’apprentissage, de l’accompagnement et des technologies. 

Au terme de cette pastille, vous serez en mesure de distinguer les caractéristiques de la formation hybride.

Les caractéristiques de la formation hybride 

Tout d’abord, nous sommes conscients qu’il existe plusieurs définitions de la formation hybride et pour nous assurer de la cohérence du parcours, nous nous sommes inspirés de celle de l’Université de Sherbrooke – Performa.

Commençons par distinguer deux modes d’enseignement : l’asynchrone (en différé) et le synchrone (en temps réel). On parle d’activité asynchrone lorsqu’elle est réalisée à l’extérieur de la classe, par les étudiants, et à un moment qui leur convient.

Tandis qu’on parle d’une activité en synchrone lorsque tous les étudiants et le professeur participent, de façon simultanée, à un cours prévu à l’horaire. L’activité synchrone peut avoir lieu en classe ou à distance. Le terme présentiel fait référence à une activité synchrone, mais lorsque tous sont dans une même classe. Pour mieux comprendre les différences, veuillez consulter ce glossaire.

Blanchard, J.C. (s.d.). La formation à distance : Le guide de l’enseignant. Repéré à https://consortiumcollegial.ca/media/4886/guide-fad.pdf

Asynchrone 

Blanchard, J.C. (s.d.). La formation à distance : Le guide de l’enseignant. Repéré à https://consortiumcollegial.ca/media/4886/guide-fad.pdf. L’image synchrone a été adaptée

Synchrone 

Pour la formation hybride, plusieurs variations de modèles sont présentées à travers le réseau et certaines peuvent mieux correspondre au besoin de votre cours. Voici quatre exemples de combinaisons (cliquez sur l’image pour voir la description) :

Ces schémas ont été réalisés dans PowerPoint. Vous pouvez télécharger ce canevas pour personnaliser un schéma pour votre cours.

En terminant, toutes ces combinaisons présentent des avantages et des limites, mais vous constaterez que la souplesse est le principal avantage de la formation hybride. La préparation d’un cours en formation hybride nécessite plus de temps lors de son élaboration, mais cela réduira le temps passé lors de la prestation du cours.

Si vous désirez poursuivre votre réflexion, vous pouvez consulter ces deux tableaux pour mieux vous approprier les différences entre les deux modes d’enseignement en formation hybride : Avantages et limites en asynchroneAvantages et limites en synchrone en ligne

À la suite de cette première réflexion, nous vous suggérons de télécharger le « Tableau de planification détaillée ». Cet outil vous permettra de mettre en place l’ensemble des éléments à considérer dans votre cours et de les appliquer, afin de faire la transition entre un cours en formation traditionnelle et un cours en formation hybride. Cet outil vous servira tout au long de votre parcours.

Blanchard, J.C. (s.d.). La formation à distance : Le guide de l’enseignant. Repéré à https://consortiumcollegial.ca/media/4886/guide-fad.pdf
Conseils CSA

Dans les différentes modalités présentées dans cette pastille, il faut garder à l’esprit que plusieurs étudiants ne lèveront pas la main pour vous poser des questions ou pour signaler un besoin.  Il faut continuer à offrir une fenêtre d’opportunité à ces étudiants afin de générer la proximité qu’offre le mode d’enseignement présentiel.  Il faut offrir une possibilité d’interaction en relançant les étudiants.

  • Offrir un moment fixe dans la semaine afin que les étudiants puissent poser des questions sur la plate-forme technologique choisie serait une option favorable.  

Analyser mon cours et le contexte d’apprentissage

Ayant en tête ce qu’est la formation hybride, la deuxième étape est d’analyser le cours. Pour ce faire, vous devez répondre aux questions ci-dessous en ayant en tête la façon dont vous l’enseignez habituellement et le questionnaire vous permettra de vous interroger sur les changements que l’enseignement hybride peut provoquer sur le contexte d’apprentissage.  Cependant, si c’est la première fois que vous offrez le cours, le plan-cadre de cours (disponible à votre département ou auprès du conseiller pédagogique), le plan de cours offert précédemment ou les membres du comité-cours ou de votre département sont des ressources disponibles. 

Au terme de cette pastille, vous aurez analysé votre cours de manière à faire ressortir les principaux éléments pour le restructurer.

Vous pouvez vous poser les questions suivantes afin de compléter les deux sections du tableau de planification détaillée :

  • Habituellement, quelles sont les compétences développées précédemment ou les connaissances antérieures nécessaires pour le cours?
  • Quels sont les 3-5 objectifs d’apprentissage au sein de votre cours?
  • Quels sujets et contenus essentiels vous permettent de voir ces objectifs?
  • Selon vous, quels aspects pédagogiques sont essentiels pour le fonctionnement adéquat du cours (collaboration entre les étudiants, rétroaction en synchrone, etc.)?

À partir de ces questions et des réflexions qu’elles suscitent, vous êtes en mesure de faire ressortir les éléments les plus importants du cours. Gardez-les en tête pour poursuivre les étapes dans l’alignement pédagogique du cours et compléter les éléments suivants dans le tableau de planification détaillée.

Il est aussi possible de télécharger le fichier « fiche des variables contextuelles » pour une réflexion plus complète.  Il est utile de conserver vos commentaires à chaque session, pour vous aider à effectuer les ajustements d’une session à l’autre.

 

Si l’analyse de votre cours, la mise en relief  de ses  éléments essentiels et leur transposition dans un contexte d’apprentissage en mode hybride suscitent des questionnements, vous pouvez contacter des personnes-ressources (consulter la section ressources) qui sont disponibles pour vous aider. 

Conseils CSA

Voici des informations sur lesquelles réfléchir pour optimiser l’alignement pédagogique de son cours :

Quels accommodements vos étudiants vous ont-ils signalés lors de la session?

  • Temps supplémentaire, preneur de notes, notes de cours fournies à l’avance, etc.

Qu’est-ce qui pourrait être envisagé pour la prochaine session?

Quelles stratégies universelles avez-vous mises en place pour l’ensemble de vos étudiants?

  • Accessibilité des notes de cours, accessibilité des informations essentielles du cours, etc.

Quelles stratégies universelles pourraient être envisagées pour la prochaine session?

  • Organisation du matériel pédagogique, alternance entre l’enseignement théorique versus apprentissage interactif, etc.

Une approche universelle permet de diminuer la situation de handicap en plus d’optimiser la réussite scolaire de tous vos étudiants, car le handicap n’est pas une condition en soi, mais une condition en situation. 

Déterminer l’alignement pédagogique et les stratégies d’évaluation

Après avoir fait ressortir les principaux éléments pour restructurer votre cours, la troisième étape de ce parcours est de déterminer les stratégies d’évaluation que vous souhaitez utiliser, notamment celle concernant l’évaluation terminale. Pour ce faire, ayez en tête que l’enseignement hybride peut provoquer des changements dans l’alignement pédagogique d’un cours.

Au terme de cette pastille, vous serez en mesure de préciser le parcours qui mènera vos étudiants à la fin de votre cours et quelles évaluations recueilleront les traces sur l’état du développement de la (ou des) compétence ciblée dans le cours.

Vous trouverez dans cette pastille les documents téléchargeables suivants:

  1. Une démarche pédagogique qui vous aidera à vous assurer de la cohérence de l’ensemble des stratégies pédagogiques à utiliser.
  2. Une fiche de planification des évaluations d’un cours permettant de consigner vos réflexions.
  3. Une liste de vérification d’une tâche complexe et authentique afin de vous assurer que vos évaluations possèdent les caractéristiques souhaitées.
  4. L’outil de validation de l’épreuve terminale d’un cours pour vous aider à identifier les forces et les points à améliorer de votre évaluation synthèse
  5. Un document présentant des pistes de réflexion pour prévenir le plagiat dans les évaluations
  • À quel niveau taxonomique l’objectif terminal de votre cours se situe-t-il?
  • Les objectifs d’apprentissage permettent-ils une gradation vers l’objectif terminal?
  • L’évaluation terminale permet-elle d’attester l’atteinte de l’objectif terminal?
  • Habituellement, quelles sont les stratégies d’évaluation que vous utilisez?
  • Parmi ces stratégies, quelles sont celles qui pourraient s’appliquer en contexte hybride?
  • Ces stratégies d’évaluation sont-elles de types, de formes et de formats variés?

À partir de ces questions et des réflexions qu’elles suscitent, vous êtes maintenant en mesure de remplir la section grisée du tableau de planification détaillée.

Conseils CSA

Stratégies d’évaluation pour une approche universelle en mode synchrone

Alternative à l’accommodement de temps supplémentaire pour une approche universelle:
Pour une conception inclusive, il est possible d’offrir du temps supplémentaire à l’ensemble de vos étudiants. Le tout est basé sur 3 critères :

  • Une évaluation adéquate de la nature de votre examen;
  • Une évaluation adéquate du temps réel pour réaliser l’examen incluant l’apprentissage des plates-formes technologiques;
  • Finalement, on alloue à l’ensemble du groupe le temps supplémentaire maximal inscrit dans les plans d’intervention de vos étudiants : 33 %, 50 %, 75 % ou 100 %.

Pour une approche universelle, en contexte d’évaluation de productions orales, il est possible d’offrir des alternatives: 

  • Table ronde;
  • Vidéo enregistrée à l’avance;
  • Exposé oral devant un petit groupe d’étudiants-es ou devant vous seulement.

Pour une approche universelle, en contexte d’évaluation, lors de l’utilisation des documents audionumériques :
Lorsque cela est possible, choisissez une version sous-titrée, rendant ainsi le contenu accessible aux étudiants ayant une atteinte auditive, mais aussi à tous les étudiants dont la préférence sensorielle est visuelle. Ne limitez pas le visionnement.

Stratégies d’évaluation pour une approche d’intégration en mode synchrone (accommodement individuel du temps supplémentaire)
À distance, il importe de bien évaluer la nature temps de l’examen, en prenant en compte l’apprentissage additionnel que peut nécessiter l’utilisation d’outils technologiques, avant de calculer le temps supplémentaire qui sera alloué aux EESH.

  • Vous pourriez créer une dérogation dans le module Devoirs ou Test dans Moodle en y ajoutant le temps supplémentaire réservé aux EESH.
  • Dans Teams pour la classe, vous pourriez utiliser le module Devoirs pour les étudiants EESH pour lesquels vous aurez ajusté la durée.
  • Vous pourriez également opter pour les fonctions comprises dans l’onglet Remise d’un travail dans LÉA.
  • Vous pourriez envoyer l’examen aux EESH par MIO et leur permettre de vous le retourner de la même façon, après l’utilisation de leur temps supplémentaire.

Toutes ces méthodes permettent de garder la trace de l’heure à laquelle le document est reçu.

Alternatives à un examen minuté ou à temps restreint :
Une évaluation où l’étudiant doit démontrer sa compréhension du sujet, à travers par exemple un travail de recherche, de réflexion ou d’opinion.  Prévoyez aussi des moments pour répondre aux différentes questions des étudiants si ceux-ci ont 24 h ou 48 h pour remettre l’examen.

Mise en garde : concevoir un examen qui ne permet pas de faire une relecture de celui-ci génère davantage d’anxiété et limite l’utilisation de stratégies de correction.  

Pour aller plus loin
  1. Les bases de l’évaluation des apprentissages dans l’approche par compétences
    Pour en savoir plus sur le sujet de l’évaluation des apprentissages, nous vous invitons à accéder à la formation asynchrone créée par une CP du Services du programmes et disponible sur le Moodle du CEM.
  2. https://www.profweb.ca/publications/articles/l-evaluation-des-apprentissages-a-distance-dans-un-programme-en-approche-par-competences
    Ce texte traite de l’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences.
  3. http://innovation.sainteanne.ca/6-conseils-pour-levalution-formative-a-distance/
    Ce site Web suggère 6 conseils pour évaluer les apprentissages à distance.
  4. https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/numeros-precedents/fevrier-2014/avec-classe/
    Ce texte propose 10 idées pour repenser l’évaluation en ligne des apprentissages.

Identifier les stratégies d’enseignement et d’apprentissage

Cette quatrième pastille vous permettra de prendre connaissance d’une variété de méthodes pédagogiques, ainsi que de leurs caractéristiques, afin d’identifier celles qui conviennent le mieux à votre cours. Pour ce faire, vous aurez à utiliser le fruit de vos réflexions amorcées à la pastille 3 sur l’alignement pédagogique et les stratégies d’évaluation.

À la fin de cette pastille, vous serez en mesure d’identifier les stratégies d’enseignement et les activités d’apprentissage en fonction des objectifs d’apprentissage poursuivis.

  • Quelles sont les méthodes pédagogiques incontournables que vous comptez utiliser dans votre cours en format hybride?
  • Quelle sera la proportion de votre cours en mode synchrone?
  • Comment allez-vous animer la partie synchrone de votre cours afin de tenir compte des trois principes ci-dessous1?
  • Une séance synchrone optimale se tient en 90 minutes ou moins, incluant des pauses et des activités. Gardez en tête que la concentration diminue après un visionnement de 15 minutes.
  • Chaque séance synchrone inclut des activités interactives
  • La séance synchrone est combinée à des approches asynchrones

 

Cette vidéo (3 min 20 s) tirée de la formation « J’enseigne à distance » de la TELUQ vous aidera à répondre à la question précédente.  Si vous devez animer des cours synchrones de 3 heures, un déroulement du cours favorisant la participation active des étudiants devient encore plus important (information à 1 min 15 s).

Dans la section 4 de la pastille 6 sur l’accompagnement des étudiants, vous pourrez visionner une autre vidéo sur l’animation d’un cours synchrone.

  • Quelle sera la proportion de votre cours en mode asynchrone?
    • Quelles seront les activités (lectures, travaux, exercices, etc.) que les étudiants devront réaliser pour atteindre les objectifs visés?
    • Quelles seront les consignes (écrites et enregistrées) sur lesquelles vont s’appuyer les étudiants?
    • Quels sont les modes d’interaction asynchrones que je prévois pour mes étudiants (forum de discussion, par exemple)
    • Quels seront les rappels qui seront effectués pour structurer le travail des étudiants et les encourager à maintenir la cadence?

Le tableau suivant pourra vous aider à trouver des réponses à ces questions.  Plusieurs outils technologiques proposés dans ce tableau sont soutenus par la DiSTI, mais pour connaître la liste exacte, veuillez consulter la pastille 7.

Référence :
Mathieu, S., Denis, C., Lefebvre, N., Beaulieu, M., Cabana, M. et Lamoureux, K. (2020). Méthodes pédagogiques les plus fréquemment utilisées en présentiel et ses adaptations pour l’enseignement à distance. Repéré à https://www.usherbrooke.ca/enseigner/fileadmin/sites/enseigner/images/alternatives_presentiel/alternatives_enseignement/alternatives_presentiel.pdf

Le PowerPoint suivant vous accompagnera dans le choix de vos méthodes pédagogiques.

Powerpoint (à venir)

Vous avez maintenant des éléments de réponse pour remplir cette section grisée du tableau de planification détaillée.

Si vous souhaitez poursuivre votre réflexion, vous êtes invités à consulter la section « Pour aller plus loin » ci-dessous.

1 Beaulieu, M. (2020). Enseignement à distance ≠ webconférence tous azimuts. Repéré à https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/numeros-precedents/juin-2020/avec-classe/

Conseils CSA

Accommodements à considérer en contexte d’apprentissage et les options suggérées pour une approche universelle

Les stratégies universelles ci-dessous peuvent être partagées à l’ensemble de la classe ainsi, tous pourront bénéficier des impacts positifs sur leur réussite. Ces stratégies augmentent la motivation des étudiants et favorisent leur engagement et leur confiance en eux.

Preneur de notes
Une prise de notes à tour de rôle permet aux étudiants de se familiariser avec différentes formes de représentation de l’information.

  • Une prise de notes collaboratives, dans un document partagé au groupe, permet la co-construction des savoirs et elle permet de vérifier ce qui a été compris.

Notes de cours à l’avance 
L’accès aux notes de cours à l’avance permet à l’ensemble des étudiants : 

  • D’accroître leur préparation en se familiarisant, avant le cours, avec les nouveaux termes et les nouveaux concepts ce qui maximise la construction de nouveaux savoirs.
  • D’amoindrir les difficultés sur le plan de l’attention divisée pendant le cours (ex. : écouter, comprendre, faire des liens et prendre des notes en même temps).
  • L’accès aux PowerPoint présentés, en y incluant vos notes en mode présentateur, facilite les apprentissages des EESH ainsi qu’à toute la communauté étudiante.

Enregistrement de cours 
Tenir compte, lors de vos prestations synchrones, de la possibilité d’enregistrer votre cours afin que le contenu reste accessible.  L’accès en différé au contenu présenté permet de pallier les limitations. Si vous ne permettez pas l’enregistrement du cours, voici une alternative à offrir aux étudiants EESH :

  • Enregistrer des vignettes explicatives d’un travail, d’une lecture significative ciblant l’intention de lecture d’une future production, etc. Ceci permet de diminuer l’impact des limitations en contexte d’apprentissage en permettant l’écoute active des informations essentielles à la réussite.

Lorsque cela est possible, utilisez les formations asynchrones ou les formations synchrones avec enregistrement. Ces deux types de formation permettent de répondre à plusieurs besoins chez l’ensemble des EESH. 

Du présentiel à la formation hybride : Restructurer mon cours

Cette pastille vous présentera les éléments à prendre en considération dans la construction du semainier de votre session. Vous serez amené à placer dans le temps les activités d’apprentissage et d’évaluation déterminées aux pastilles précédentes.

À la fin de cette pastille, vous serez en mesure de réaliser la planification de la structure (macro) de votre cours pour l’ensemble de la session.

Quelques étapes pour élaborer la macroplanification de la session :

  1. Inscrire les dates incontournables prévues au calendrier scolaire.
  2. Indiquer des dates en présentiel déjà autorisées et prévues pour ce cours.
  3. Inscrire le moment où se tiendra l’évaluation terminale qui doit être réalisée au terme des heures d’enseignement.
  4. Inscrire les autres dates des évaluations sommatives souhaitées en présentiel.
  5. Inscrire les dates des autres évaluations sommatives prévues pour ce cours.
  6. Inscrire les dates des évaluations formatives préparatoires.
  7. Regrouper les d’activités d’apprentissage par blocs (par exemple : par objectif d’apprentissage).
  8. Inscrire les activités d’enseignement et d’apprentissage en tenant compte des plages qui seront offertes en présentiel (le cas échéant) et à distance (synchrones et asynchrones).
  9. Organiser le tout de manière à permettre à l’étudiant de réaliser les activités d’apprentissage selon la formule la plus efficace (asynchrone, synchrone et présentiel) et tenant compte du degré d’autonomie de l’étudiant.
  10. Prévoir plus de temps pour la correction, la rétroaction et l’appropriation étudiante, le suivi avec les étudiants, la présentation des évaluations, certaines activités d’apprentissage, etc. Effectuer les modifications au semainier pour l’améliorer, au besoin.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de macroplanification.

La vidéo suivante vous présente un exemple de construction de planification (à venir).

Vous pouvez constituer votre propre macroplanification à partir de l’outil téléchargeable et modifiable que voici :

À la suite de cette démarche, vous pouvez transposer dans votre tableau de planification détaillée les éléments de votre semainier. Ceux-ci vous seront utiles dans l’élaboration de votre plan de cours.

Conseils CSA

Pour faciliter l’organisation des étudiants; identifier les activités à une date précise et indiquer le mode d’enseignement choisi pour chacune de celles-ci. De plus, lorsqu’un changement survient il est souhaité de le communiquer par écrit aux étudiants. 
Idéalement centraliser l’information (date, mode d’enseignement, matériel) dans le calendrier Léa permettra l’accessibilité en tout temps via leur application mobile.  

Pour aller plus loin

Accompagner mes étudiants

Cette pastille vous permettra de mettre en place des stratégies qui informent, guident et soutiennent les étudiants. Vous verrez, par exemple, que l’accompagnement s’effectue avant le commencement d’un cours (communiqué Léa, plan de cours, etc.) ainsi que pendant le déroulement de la session (communication, encadrement synchrone et asynchrone, rétroaction, etc.).

Au terme de cette pastille, vous aurez déterminé les pratiques essentielles à mettre en place pour offrir un accompagnement en contexte d’enseignement à distance, afin d’avoir des effets bénéfiques sur l’apprentissage et la motivation des étudiants.

Dans un contexte de formation hybride, la rareté des contacts en personne entre les étudiants et les enseignants amène de grands défis au niveau de l’encadrement et de l’accompagnement. 

Vous trouverez dans cette pastille :

  1. Un tableau synthèse de pratiques enseignantes regroupées en cinq dimensions (CADRE) et favorisant l’accompagnement des étudiants.
  2. Une vidéo générale sur l’accompagnement (9 min 32 s) ainsi qu’une vidéo sur l’animation d’un cours en synchrone (7 min 25 s.).
  3. Une procédure écrite et une vidéo sur le premier « Communiqué dans Léa ».
  4. Un modèle de contrat pédagogique.
  1. Un tableau synthèse de pratiques enseignantes regroupées en cinq dimensions (CADRE) et favorisant l’accompagnement des étudiants.

COMMUNICATION

  • Communiquer régulièrement avec les étudiants afin d’instaurer un sentiment de présence stimulant leur motivation, suscitant un sentiment de confiance et brisant l’isolement.
  • S’assurer que les étudiants prennent connaissance des éléments essentiels du cours (documents, évaluations, déroulement, etc.).  Également, les informer des modalités de communication privilégiées lors de la session (même si le tout est indiqué dans le plan de cours et dans le premier Communiqué dans Léa, en plus d’être présenté lors du premier cours).
  • Sans « surmultiplier » les modalités de communication, en déterminer quelques-unes en fonction des besoins des étudiants (synchrone vs asynchrone), de la complexité des informations échangées (à l’écrit / audio / vidéo) et des personnes ciblées ou pouvant bénéficier des informations (individuel / équipe / groupe).
  • Informer les étudiants du délai normal de réponse afin d’éviter que ceux-ci communiquent à nouveau avec vous sur un même sujet.  Si ce délai est dépassé, alors les étudiants pourront recommuniquer avec vous pour s’assurer que le message n’a pas été manqué ou oublié.
  • Attention aux réponses « trop spontanées » :
    • importance de demeurer professionnel et bienveillant face à des messages d’étudiants émotifs ou manquant de filtre, un phénomène encore plus envisageable dans un contexte à distance ou asynchrone ;
    • s’assurer de l’exactitude des informations communiquées pour éviter d’avoir à apporter des ajustements, le tout pouvant causer de la confusion et de l’anxiété, et à plus forte raison dans un contexte à distance.
  • Dans un contexte à distance, favoriser, lorsque possible, des messages personnalisés interpellant les étudiants individuellement et favorisant leur engagement.  

ANTICIPATION / en AMONT

  • S’assurer que les étudiants prennent connaissance des éléments essentiels du cours avant même son commencement (ex : premier communiqué LÉA ou par un MIO).
  • Structurer le cours macroscopiquement en blocs ou en modules (voir pastilles 1 et 5).  Puis, dans un semainier destiné aux étudiants (voir le gabarit de plan de cours), préciser les liens avec les apprentissages ciblés et les tâches à réaliser (activités et évaluations).  Ce semainier peut également être diffusé dans un Communiqué dans Léa.
  • Tenter d’anticiper les principaux défis, difficultés et besoins des étudiants au cours de la session et prévoir des messages d’information (exemple : MIO, communiqué, etc.) qui seront envoyés à des moments névralgiques de la session (accueil, préparation aux évaluations, périodes de récupération ou de supervision, etc.)
  • Émettre des sondages, questionnaires et autres procédés diagnostiques afin de cibler les étudiants en difficulté.
  • Fournir des outils de validation pouvant être utilisés par les étudiants pour les aider à s’organiser.  Par exemple : des guides d’étude, des listes de choses à faire ou des grilles d’évaluation permettront de vérifier où ils en sont dans leurs apprentissages ou s’assurer d’arriver prêt à chaque séance du cours et évaluation.
  • Présenter et rendre disponibles, une à deux semaines à l’avance, des ressources appropriées liées aux séances et en fonctions de besoins spécifiques des étudiants. 

DISPONIBILITÉ

  • Dans un contexte de contacts limités en présence, se montrer d’autant plus disponible à distance.
  • S’assurer de “Définir vos disponibilités” dans la section “Mes services” de Léa et sur la page frontispice du plan de cours.
  • Dans le cadre du premier cours, dans le plan de cours et dans un Communiqué dans Léa, informer clairement de vos disponibilités synchrones et asynchrones destinées aux étudiants, du délai de réponse et de l’outil choisi (MIO, courriel, etc.).
  • Lorsque possible, ajuster les disponibilités lors de moments névralgiques de la session (exemple : préparation avant les évaluations).
    • Attention de ne pas trop déroger /augmenter les disponibilités prévues pour éviter de créer des attentes irréalistes des étudiants ou une situation difficile à gérer de votre côté.
  • Pour permettre aux étudiants de réserver une rencontre avec vous, vous pouvez personnaliser votre Bookings (tutoriel ou capsule à venir).

RÉTROACTION

  • Fournir des rétroactions variées et complètes qui stimulent le sentiment de compétence des étudiants, les guident et leur permettent de s’améliorer à partir :
    • de questions posées dans le cours ou entre les séances.
    • d’observations faites lors de la réalisation d’activités d’apprentissage et d’évaluations formatives préparatoires.
    • de la correction des évaluations sommatives.
  • Pour de plus amples détails, référez-vous à la pastille 10 du parcours de formation : Donner de la rétroaction à mes étudiants. 

ENCADREMENT

  • Commencer par une présentation de vous-mêmes et d’un échange sur les attentes, besoins et craintes des étudiants.
  • Mettre en place certaines pratiques et attitudes souhaitables pour vous et les étudiants (exemple : Netiquette et contrat pédagogique).
  • Assister les étudiants dans l’exploration et les premières utilisations de leur environnement technopédagogique (voir la Pastille 7 pour connaître les outils et les ressources.
  • Dans le cours, alimenter des discussions dynamiques et interactives avec les étudiants et s’assurer d’échanges courtois entre les étudiants.
  • Faire des interventions qui permettent aux étudiants de se mettre en action et les guider dans la continuité de leurs apprentissages.
  • Recentrer occasionnellement les discussions de la classe sur les sujets pertinents du cours.
  • Lors de séances synchrones, orchestrer, en partie, le déroulement du cours autour de questions posées par les étudiants, démontrant votre écoute et amenant des interventions significatives à leurs yeux.
  • Adresser des questions suscitant une réflexion métacognitive des étudiants et sur leurs stratégies d’études.
  • Constituer des guides de prise de notes, des exercices auto-corrigés avec rétroaction, un accès aux corrigés, etc.
  • Ne pas lancer aux étudiants une tonne d’informations en espérant qu’ils sauront sélectionner naturellement les infos importantes.
  • Faire des rappels réguliers d’informations importantes (activités d’apprentissages, évaluations, etc.).
  • Faire preuve d’écoute et d’empathie.
  • Prévoir un lieu où les étudiants pourront inscrire des questions, des réponses et partager de l’information en lien avec votre cours (exemple : une FAQ ou un forum).

2. Dans cette vidéo, vous découvrirez les cinq conseils de Marie-Josée Tondreau, technopédagogue, que vous pourrez appliquer dans le cadre de votre cours.

Cinq conseils :

    • Définir le parcours de manière claire et structurante.
    • Établir un nombre restreint de moyens de communication.
    • Développer des outils pour accompagner l’étudiant dans son apprentissage.
    • Concevoir des rencontres synchrones payantes.
    • Prévoir un accompagnement sur la création des travaux.

Visionnez cette vidéo pour connaître des bonnes pratiques d’animation et de gestion de classe virtuelle en mode synchrone.Après le visionnement, vous serez en mesure de répondre, entre autres, à la question « Est-ce qu’un cours magistral de 3 heures en ligne est profitable pour l’étudiant? »

3. Que vous ayez choisi Microsoft Teams, Moodle ou Léa comme plateforme, le premier communiqué servira à préciser le fonctionnement (plateforme et déroulement) et les modes de communication de votre cours.  En privilégiant cette pratique pour l’ensemble des cours de la session, un étudiant saura que les informations essentielles de ses cours se trouvent dans chacun des premiers communiqués.

Les avantages :

      • Léa est commune à tous les cours auxquels les étudiants sont inscrits.
      • Lorsqu’un « communiqué » est envoyé dans Léa, Omnivox en informe les étudiants.

Notre recommandation vise à fournir les informations aux étudiants par une seule porte d’entrée, la même pour tous les cours de la session.

Visionnez la vidéo pour mieux comprendre comment ajouter ce communiqué dans LÉA.

Consultez la procédure pour informer l’étudiant de l’endroit où auront lieu les activités et les communications reliées au cours.

  1. Afin que tous les étudiants puissent bénéficier d’un environnement favorable à l’apprentissage, il est suggéré de créer un contrat pédagogique avec l’ensemble du groupe.  Consultez la fiche explicative pour mettre en place un contrat pédagogique.
    À défaut de créer un contrat, vous pouvez simplement présenter et partager la Netiquette.
Conseils CSA

Dans les différentes modalités présentées dans cette pastille, il faut garder à l’esprit que plusieurs étudiants ne lèveront pas la main pour vous poser des questions ou pour signaler un besoin.  Il faut continuer à offrir une fenêtre d’opportunité à ces étudiants afin de générer la proximité qu’offre le mode d’enseignement présentiel.  Il faut offrir une possibilité d’interaction en relançant les étudiants. 
Ne pas hésiter à communiquer avec la conseillère en services adaptés pour faciliter la collaboration avec l’étudiant ou si vous avez des inquiétudes liées à celui-ci. Vous pourrez trouver le nom de la conseillère associée sous le signe SA dans votre liste de classe. 

Pour aller plus loin

Section Accompagnement de la formation « J’enseigne à distance » de la TELUQ 

Sélectionner les outils technopédagogiques

Plusieurs outils sont disponibles au Cégep pour soutenir l’enseignement à distance et ainsi vous permettre d’intégrer différents types d’activités qui favorisent l’apprentissage et la motivation. Après avoir parcouru les cinq premières étapes du parcours, vous avez sûrement une meilleure idée des besoins auxquels les outils doivent répondre pour l’atteinte des objectifs d’apprentissage.

Au terme de cette pastille, vous serez en mesure de sélectionner les outils technopédagogiques qui correspondent à votre cours.  

Afin de faciliter votre choix d’outils, nous vous proposons de consulter les trois sections suivantes :

  1. Un tableau de comparaison entre trois plateformes de classe : Teams, Moodle et Léa.
  1. Un arbre décisionnel pour la sélection d’un outil de type « questionnaire » 

3. Un tableau des outils soutenus par la DiSTI suivi d’une courte description de chacun d’eux.

Une fois que vous avez choisi les outils qui seront pertinents pour votre cours, nous vous suggérons d’inscrire dans le tableau de planification détaillée (préalablement téléchargé dans la Pastille 1) les outils technologiques utilisés et la façon dont vous fonctionnerez dans la section déroulement du cours.

Conseils CSA

Favoriser le déroulement des activités du cours majoritairement sur une seule plate-forme. Ainsi le niveau d’aisance de l’étudiant augmentera, ce qui lui permettra une meilleure concentration sur le contenu du cours.  

Construire mon matériel pédagogique

En gardant en tête toutes les réflexions que vous avez eues dans les étapes précédentes, il est maintenant le temps d’élaborer tous les outils qui seront nécessaires pour le cours.

Au terme de cette pastille, vous serez en mesure d’identifier le matériel qui devra être adapté, bonifié ou développé pour votre cours.

Vous trouverez dans cette pastille :

  1. Les critères de la production de document 
  2. Les principes de base de la production de vidéos
  3. Une vidéo générale présentant le gabarit de plan de cours adapté à la formation hybride 

Si possible, il faut éviter de partir de zéro et de réinventer la roue. Il est possible de trouver des ressources gratuites et libres de droit ou de partager des outils et des ressources entre collègues.  L’utilisation de courtes vidéos et d’activités interactives sont suggérées en formation à distance.  Si le matériel pour le cours est inexistant ou peu adapté pour la formation hybride, on vous recommande de consulter le tableau (tableau à venir) des applications soutenues par la DiSTI et  d’utiliser le tableau de planification détaillé pour vous aider à prioriser le matériel à produire en fonction de son importance dans votre cours. Pour ce faire, il vous reste à compléter les sections suivantes du « Tableau de planification détaillée » :

1. Accessibilité des fichiers Word et PDF
Lors de la production de matériel ou lors du choix de matériel, il est intéressant de prendre en compte certains critères pour favoriser l’accessibilité de vos documents à tous les étudiants, incluant les étudiants en situation de handicap et vulnérables.

Lors de la production de vos documents, pensez à :

  • Utiliser les formats Word ou PDF-A qui permettent l’utilisation de la synthèse vocale.
  • Utiliser une police de caractères sans empattement (Arial, Verdana, Tahoma, Calibri).
  • Utiliser une taille de caractère d’au moins 12 points.
  • Insérer des interlignes de 1,25 à 1,5 points.
  • Utiliser l’italique ou le soulignement seulement si nécessaire.
  • Faire une mise en page simple, aérée et structurée.
  • Rédiger des énoncés clairs et simples, une idée par phrase pour un texte sans ambiguïté.
  • Insérer, avec modération, des images ou graphiques qui représentent les informations importantes.

Ces mesures ne sont pas exhaustives, mais elles vont aider à la clarté et à la lisibilité de vos documents, tout comme elles aideront les étudiants à organiser leurs idées et faciliteront leur compréhension. Pour plus d’information, vous pouvez consulter les liens suivants :

2. Production de vidéos

Avec l’avancée des technologies, la création de vidéos pédagogiques est devenue accessible à un plus grand nombre de personnes, même à celles avec peu de connaissances techniques.  Bien sûr, tout dépend du type de vidéo et du niveau de qualité attendue.  En pédagogie, une vidéo très simple dans laquelle un professeur capte son écran, avec sa vidéo encastrée dans le bas de l’écran, peut très bien être efficace.

Quelques principes de base pour la création d’une vidéo pédagogique :

  • Courte (autour de 6 minutes)
  • Scénarisez en fonction d’objectifs d’apprentissage clairs
    • Planifiez vos séquences vidéo dans un scénarimage (storyboard)
    • Rappelez l’objectif au début « À la fin de cette vidéo, vous serez en mesure de… »
    • Résumez le contenu à la fin de la vidéo « Vous avez vu dans cette vidéo… »
  • Débit normal et dynamique (ni trop lent, ni trop rapide)
  • Posez des questions tout au long de la vidéo.
  • Évitez la surcharge d’information en limitant la quantité de texte à l’écran.

Visionnez cette vidéo (7 min 6 s) de Mathieu Thibault, professeur en didactique des mathématiques à l’Université du Québec en Outaouais, qui nous décrit 19 conseils pour la préparation, la production et la diffusion de vidéos.

Dans cette section du site, vous trouverez toute l’information sur les outils disponibles au Cégep Édouard-Montpetit et comment les utiliser.

3. Rédaction du plan de cours

La dernière étape est la rédaction du plan de cours de la session. Étant donné que le cours sera donné en partie ou en totalité en contexte de formation hybride, il est important d’avoir un plan de cours adapté. Voici une petite capsule résumant les changements proposés pour vos plans de cours.

Vous pouvez retrouver le gabarit présenté dans la vidéo en cliquant ici

Conseils CSA

Les conseils sont intégrés directement dans la pastille. Il faut rappeler qu’il est recommandé de présenter des productions vidéos sous-titrées.

Pour aller plus loin
La vidéo, un outil aux nombreuses possibilités

Université TÉLUQ.  (2020).  La vidéo, un outil aux nombreuses possibilités, J’enseigne à distance [Formation en ligne]. Récupéré le 6 juillet 2020 de https://jenseigneadistance.teluq.ca/mod/page/view.php?id=186

Les capsules narrées, une stratégie efficace, facile et peu coûteuse

Université TÉLUQ.  (2020).  Les capsules narrées, une stratégie efficace, facile et peu coûteuse, J’enseigne à distance [Formation en ligne]. Récupéré le 6 juillet 2020 de https://jenseigneadistance.teluq.ca/mod/page/view.php?id=187

Conseils pratiques

Université TÉLUQ.  (2020).  Conseils pratiques, J’enseigne à distance [Formation en ligne]. Récupéré le 6 juillet 2020 de https://jenseigneadistance.teluq.ca/mod/page/view.php?id=188

Établir un mode de correction pour mes évaluations

Une fois que vous avez déterminé les stratégies d’évaluation et que vous avez créé le matériel associé, il est important de planifier la façon dont vous évaluerez les tâches proposées aux étudiants. Comme il est mentionné dans la PIEA du Cégep, une grille de correction qui indique les critères d’évaluation et leur pondération respective doit être utilisée par les professeurs. Vous trouverez dans cette pastille des questions alimentant votre réflexion ainsi que des outils à ce niveau. 

Au terme de cette pastille, vous aurez sélectionné les types de grille à utiliser pour la correction de vos évaluations critériées et aurez un aperçu sur la façon de les bâtir.

  1. Quelles sont les questions préalables à vous poser?
    • Sur quelles manifestations observables (produits, processus, propos) vos critères d’évaluation sont-ils basés?
    • Est-ce que les critères d’évaluation choisis sont en lien avec les objectifs d’apprentissage et les critères de performance du programme d’études?
    • La valeur de chaque critère d’évaluation est-elle relative à son importance dans la tâche proposée aux étudiants?
    • Les seuils de réussite établis sont-ils progressifs et en adéquation avec l’objectif terminal du cours?
    • Vos outils de correction ont-ils été validés?
  2. Pourquoi utiliser une grille d’évaluation?

La vidéo suivante explique les avantages d’utiliser une grille d’évaluation ainsi que les différents types de grille existante. Elle vous donnera des outils complémentaires pour la correction et la rétroaction numérique. Ce sujet sera d’ailleurs vu plus en profondeur à la pastille suivante (10).

Afin de favoriser la transparence et l’équité dans le processus d’évaluation, il est mentionné dans la PIEA du Cégep que le professeur doit informer les étudiants des critères de chaque évaluation au moins une semaine à l’avance. Le fait de leur remettre la grille d’évaluation que vous utiliserez pour la correction est ainsi fortement suggéré. D’ailleurs, les grilles d’évaluation peuvent facilement être utilisées lors des évaluations formatives, car elles permettent l’autoévaluation, l’évaluation par les pairs et/ou la coévaluation. L’utilisation de ces grilles facilite également la compréhension de l’étudiant et lui permet de mieux se situer par rapport aux commentaires formulés.

  1. Comment concevoir une grille d’évaluation?Pour poursuivre votre réflexion, nous vous proposons d’autres outils pour vous aider à :
Grilles d’évaluation critériée  Lien avec la formation hybride et exemples
Grille d’évaluation à échelles uniformes

Ce type de grille permet d’évaluer les manifestations qualitatives que l’étudiant démontre lors d’un processus.

Grille d’évaluation à échelles descriptives

Ce type de grille réduit la rédaction de commentaires tout en permettant à l’étudiant de situer rapidement ses apprentissages à l’aide de qualitatifs.

Liste de vérification

Ce type de grille contient l’énumération d’une série d’actions, de méthodes ou de caractéristiques permettant une évaluation rapide.

L’important, c’est de choisir une grille qui soit adaptée aux évaluations que vous proposerez aux étudiants et qui vous permettra d’offrir une rétroaction pertinente pour favoriser leurs apprentissages. Pour plus d’informations sur la rétroaction, passez à la pastille suivante.

Conseils CSA

Remettre la grille d’évaluation permet aux étudiants d’établir un point de repère et de mieux comprendre la structure du travail. De plus, en modélisant l’utilisation de la grille d’évaluation, on leur permet de structurer et d’organiser leur tâche ainsi on évite qu’ils s’éparpillent et qu’ils deviennent incohérents dans la production de celle-ci. 

Pour aller plus loin

Donner de la rétroaction à mes étudiants

À la suite de la pastille précédente (9 – « Établir des modes de correction pour mes évaluations »), voici une étape essentielle : la rétroaction. La rétroaction vise à donner de l’information à l’étudiant après avoir observé comment il réalise une tâche donnée, le tout de façon à lui permettre de s’améliorer dans l’accomplissement de cette tâche.

À la fin de cette pastille, vous serez en mesure de déterminer les modalités pour offrir une rétroaction à vos étudiants.

  • Quelles modalités de rétroaction utilisez-vous actuellement et à quels moments de la session?
  • Comment pourriez-vous offrir une rétroaction dans le cadre d’une formation hybride, de manière à ce que les étudiants :
    • puissent se réajuster avant qu’il ne soit trop tard pour réussir leur cours?
    • reçoivent, de diverses façons, des observations soutenantes et adaptées à leurs besoins, le tout en fonction des différents contextes et activités d’apprentissage?
    • aient une idée précise de leurs forces et des aspects à améliorer?
    • soient motivés à poursuivre leurs apprentissages?
    • aient des pistes précises sur ce qu’ils doivent faire pour la poursuite de leurs apprentissages?


Une rétroaction c’est :

● Une main tendue;
● Une tape dans le dos;
● Un coup de main pour avancer;
● Une main levée qui sollicite un accompagnement;
● Avoir la main sur le coeur.

POUR OFFRIR UNE RÉTROACTION DE QUALITÉ, CELLE-CI DOIT ÊTRE :

Planifiée

  • Offrir des rétroactions fréquemment, le plus possible immédiatement après la réalisation de la tâche et à des moments clés de la session.
  • Offrir une rétroaction avant plutôt qu’après l’évaluation sommative.
  • Offrir des rétroactions à un moment où l’étudiant peut encore se réajuster avant d’être évalué.
  • Déterminer la séquence d’apprentissage et la rétroaction qui en découle en lien avec des objectifs d’apprentissage déterminés à l’avance.
  • Informer les étudiants des modalités de rétroaction prévues (types et échéanciers, le cas échéant).
Adaptée

  • Choisir un type de rétroaction en fonction du degré de complexité des évaluations (voir Pastille 9 – « Correction »):
    • Automatiser la rétroaction pour des évaluations moins complexes;
    • Voir le tableau des modalités multitypes pour des évaluations plus complexes.
  • Situer l’élève de façon continue sur sa propre progression.
  • Valider et déterminer certaines modalités de rétroactions souhaitées par les étudiants (exemple : contrat de classe élaboré avec ces derniers).
  • Tenir compte des besoins et des particularités de l’étudiant et favoriser des contextes de rétroaction variés :
    • Prévoir dans sa planification des rétroactions de groupe (synchrone ou en présentiel) sur les principaux éléments observés (erreurs les plus souvent commises, questions les plus souvent posées, etc.);
    • Prévoir des rétroactions individuelles;
    • Prévoir de la rétroaction synchrone et asynchrone, selon le degré d’autonomie des étudiants;
    • Prévoir des opportunités d’échanges et de rétroaction par les pairs.

Utile

  • Permettre à l’étudiant d’apprendre de ses erreurs.
  • Indiquer à l’élève ce qu’il pourrait faire pour s’améliorer.
  • Sélectionner les éléments importants ou encore regrouper en catégories les erreurs, s’en tenir à un nombre réaliste de commentaires.
  • Expliciter en quoi les ajustements apportés lors des activités d’apprentissage préparent aux évaluations sommatives et favorisent la réussite du cours.

Motivante

  • Être formulée de manière à ce qu’elle soit reçue et perçue de façon positive et constructive par l’étudiant (ne pas affecter l’estime de soi ou susciter de la colère ou de la tristesse) :
    • Souligner ce qui est bien réussi;
    • Éviter les nombreuses annotations relevant chaque imperfection;
    • Accompagner les erreurs dénotées de commentaires clairs favorisant des ajustements.
  • Être formulée de manière à faire comprendre à l’étudiant que l’enseignant se soucie de lui et qu’il croit en son potentiel (renforcir la relation pédagogique).

Engageante

  • Confirmer à l’élève ce qu’il peut faire pour poursuivre ses apprentissages et l’accompagner dans cette démarche.
  • Mettre l’accent sur ce que l’élève a fait ou ce qu’il n’a pas fait pour atteindre le niveau de performance attendu.
  • Amener à trouver lui-même où il en est dans ses apprentissages.
  • Amener l’étudiant à réfléchir à sa performance ou aux moyens à utiliser pour s’améliorer.
  • Amener l’étudiant à identifier des objectifs spécifiques pour la suite.
  • Favoriser un échange interactif avec l’étudiant, lui permettre de s’exprimer sur la rétroaction reçue et l’inviter à poser de plus amples questions.
  • Inviter, à l’occasion, les autres étudiants à formuler une rétroaction sur une production.

Référence :
Bélec, B. (2016). Corriger des rétroactions : Quand la combinaison de différents types de rétroaction aide nos étudiants… et nous simplifie la vie. Pédagogie collégiale, 29(2), p. 20-26. Repéré à https://aqpc.qc.ca/sites/default/files/revue/belec-vol_29-2.pdf

Conseils CSA
  • La rétroaction doit être accessible afin que l’ensemble des étudiants puissent s’y référer pour mieux comprendre et se réajuster.  

Valider les derniers détails de mon cours

Maintenant que vous avez parcouru les 10 pastilles, ou celles qui répondaient à vos besoins, vous êtes invité à effectuer une vérification des différents aspects de votre cours hybride.

Chaque aspect de la conception d’un cours hybride mérite une attention.  Toutefois, certains valent la peine d’être surlignés en jaune.

Au terme de cette pastille, vous aurez révisé les différents aspects de votre cours hybride qui favoriseront l’apprentissage des étudiants et le bon déroulement du cours.

Documents téléchargeables en version Word, version PDF

Validez que votre cours est prêt en cochant chacun des éléments suivants :

Pastille 1 « M’approprier la formation à distance et hybride »

Pastille 2 « Analyser mon cours et le contexte d’apprentissage »

Pastille 3 « Déterminer l’alignement pédagogique et mes stratégies d’évaluation »

Pastille 4 « Identifier mes stratégies d’enseignement et mes activités d’apprentissage »

Pastille 5 « Restructurer mon cours : du présentiel à la formation à distance et hybride »

Pastille 6 « Accompagner mes étudiants »

Pastille 7 « Sélectionner les outils technopédagogiques »

Pastille 8 « Construire mon matériel pédagogique »

Pastille 9 « Établir un mode de correction pour mes évaluations »

Pastille 10 « Donner de la rétroaction à mes étudiants »

Transformation réussie! Félicitations!

Vos commentaires

Vos commentaires

13 + 13 =